LEGION OF THE DAMNED       Sons Of The Jackal
Massacre Records (sortie: 5 janvier 2007)

Tout juste un an après la sortie de Malevolent Rapture, c'est le deuxième méfait de LEGION OF THE DAMNED (ex-OCCULT), une nouvelle fois produit par Andy Classen. Du Thrash sans concessions du début à la fin, dans la lignée de la vague des années 90, le gros son en plus. L'efficacité avant tout !Laurent

BLINDED COLONY       Bedtime Prayers
Pivotal Rockordings (sortie: 9 janvier 2007)

Evidemment, ça joue bien. Evidemment, il y a la grosse production. Evidemment, c'est dynamique. Evidemment, les compos sont bien travaillées. Evidemment, ce sont des suédois. Evidemment, ça sonne comme du SOILWORK...Laurent

FEAR MY THOUGHTS       Vulcanus
Century Media (sortie: 15 janvier 2007)

En ouverture, trois titres et trois styles différents: la surprise est au rendez-vous avec FEAR MY THOUGHTS ! Difficile donc au départ de cerner ce groupe qui évolue entre Thrash ultra rapide sur Accompanied By Death ou Survival Scars, Death Metal mélodique (Stamp Of Credence, Soul Consumer) ou encore les atmosphériques Culture Of Fear ou Vulcanus, un instrumental qui va jusqu'à explorer les contrées du Prog'. Et ce n'est pas l'intervention de Schmier et Mike de DESTRUCTION sur Accelerate Or Die qui viendra briser ce bel ensemble.Laurent

HE IS LEGEND       Suck Out The Poison
Century Media (sortie: 15 janvier 2007)

La scène Hardcore américaine a connu des changements radicaux ces dernières années. Et on serait malvenus de s’en plaindre car ce sont des vents nouveaux qui arrivent d’horizons variés, apportant les parfums de lointains rivages musicaux.
Bon, ça suffit avec la poésie à cent balles: HE IS LEGEND, c’est du costaud, qu’est ce que vous croyez ! Ces cinq musicos originaires de Caroline du Nord (quelqu’un a un atlas ?) débarquent avec leur second album et un mélange subtil de Hardcore et de Rock sudiste avec des accents Grunge. Ces gars parviennent à garder notre attention tout au long de ces 14 titres astucieux en passant sans cesse de guitares et d’un chant furieux à des refrains mélodiques qui illuminent les morceaux. La voix de Schuylar Croom est aussi peu commune que son nom (imaginez Ozzy Osbourne se mettant au Screamo). Et je ne parle même pas des titres des morceaux (ben si, j’en parle mais je garantis pas que la traduction soit fidèle à l’esprit): L’attaque de la sorcière du cachot (dungeon ?... tiens, un faux ami !), La rivière des champignons (ouaiiis… les champignons qui font rire ?), La veuve du magnolia (le bûcheron est passé par là), La déesse au gros ventre (c’est la bière, mademoiselle… chez nous, on appelle ça un durillon de comptoir), Les verrous arrachés de Goldie (encore un coup d’Arsène Lupin !). Dommage qu’on ne comprenne pas grand-chose aux paroles (ben oui, c’est du Hardcore, tout de même) mais je me demande vraiment ce qu’ils aiment en matière de littérature. Oh, j’allais oublier… ne ratez pas le final de Louds, malgré ses 8 minutes 40, avec cet étonnant mélange de chant féminin bluesy, de guitares hurlantes et de vocaux furieux. Beau boulot, les gars… à la prochaine !David

FAITH AND FIRE       Accelerator
Metal Heaven (sortie: 19 janvier 2007)

Encore une formation avec des transfuges: Tony Moore (chant) et Mike Flyntz (guitare), qui ont fait deux albums avec RIOT (Thundersteel et The Privilege Of Power). On trouve ici quelques morceaux dont leur ancien groupe serait fier mais d’autres aussi à la fois plus groovy et plus lourds, tout en gardant la hargne du métal américain.Jean-Luc

HEARSE       In These Veins
Dental Records (sortie: 19 janvier 2007)

Nous avons affaire ici à un combo suédois sur un label suédois et qui fait du Métal… suédois ! C'est à dire du Thrash, à la limite du Death, avec un petit côté Rock 'n Roll à la MOTÖRHEAD. On peut noter la présence de Johan Liiva, ancien chanteur de ARCH ENEMY et qui y avait été remplacé par qui vous savez. Non, vous ne voyez pas ? Alors, un indice: c'est une blonde…Laurent

SULPHUR       Cursed Madness
Osmose Productions (sortie: 24 janvier 2007)

SULPHUR est à classer dans la catégorie Black Metal bien que le chant plutôt grave sur les deux morceaux qui ouvrent Cursed Madness puisse prêter à confusion. C'est ensuite que tout se révèle: pas aussi symphonique que leurs compatriotes de DIMMU BORGIR, quoique, car les arrangements de qualité sont là et pas du "true Black" non plus mais de la belle ouvrage qui devrait ravir tout le monde. Enfin… tout le monde… c'est une façon de parler !...Laurent

VEHEMENTER NOS       Vehementer Nos
Osmose Productions (sortie: 24 janvier 2007)

Alors que la scène Black Metal internationale commence sérieusement à saturer (ah bon ? C'est déjà fait depuis longtemps ?), il est réjouissant de voir que de plus en plus de formations françaises se décarcassent pour nous proposer quelque chose de relativement original. VEHEMENTER NOS fait partie de celles-ci et les cinq (longs) titres du premier album éponyme de ce duo oscillent entre Black, Dark et Folk Metal, avec des arrangements peaufinés durant les six années de sa création. Pour votre culture personnelle, vous pourrez également vous renseigner sur l'origine du nom du groupe.Laurent

BIRDFLESH       Mongo Musicale
Dental Records (sortie: 26 janvier 2007)

Un groupe qui est bien dans l'esprit du Grind. Intensité, agressivité mais aussi une bonne dose d'humour, à commencer par la dégaine du trio suédois. Pour vous décrire: un peu les MARCEL ET SON ORCHESTRE du Grind !...Laurent

HARTMANN       Home
Frontiers Records (sortie: 26 janvier 2007)

Bon, on est seulement en janvier, mais celui-ci est en bonne place pour le titre de meilleur album de Hard FM de l'année. Depuis quelques années, Oliver Hartmann fait partie du Top 10 de mes chanteurs favoris. Il fut autrefois le chanteur de AT VANCE, avant de se faire remarquer en 2004 en sortant un superbe album de Metal Prog avec le claviériste virtuose italien Daniele Liverani (GENIUS) sous le nom de EMPTY TREMOR.
Même voix, mais musique différente: Home lorgne vers le FM, c'est vrai (ou Rock mélodique comme dit la promo), mais sans jamais sombrer dans le genre "sucreries pour midinettes" qui devient parfaitement chiant, voire un peu ridicule au bout de deux ou trois titres.
Même si c'est un peu différent, Home me rappelle parfois les premiers MR. BIG, pas seulement par le chant, il y aussi de légers accents de Rythm 'n Blues ou de Soul Music qui transparaissent çà et là, sur des titres comme Just For You, Why Do I et, bien sûr, les chœurs de Crying.
Personne ne joue les vedettes derrière la voix, mais chaque musicien est parfaitement en place et le son est indéniablement rock (avec les compliments de l'incontournable Sascha Paeth, le forçat des consoles).David

AGE OF NEMESIS       Terra Incognita
Magna Carta (sortie: 29 janvier 2007)

Cet album est sorti en 2002 en Hongrie, le pays d’origine de ces cinq musiciens. Ils avaient déjà enregistré deux albums avec des textes en hongrois sous le nom de NEMESIS (Nemesis, 1998 et Abraxas, 1999). Terra Incognita sonne souvent comme l’un des meilleurs fac-similés de DREAM THEATER que j’aie jamais entendu: le son, la voix, l’aisance des musiciens sont tout simplement parfaits. Une imitation… et alors ? La musique est bonne et ces gars ne prétendent pas incarner la nouvelle sensation du Métal. Terra Incognita a juste tendance à s’étirer un peu trop en longueur: s’il avait été un peu plus court, l’ensemble aurait été plus puissant. En fait, certains titres (les derniers en particulier) sonnent un peu redondants, un peu comme si les musiciens s’étaient dit: "Bon, les gars, on a 70 minutes à remplir sur ce CD alors n’en laissons pas perdre une seconde".
A part ça, il faut garder un œil sur AGE OF NEMESIS et leur laisser une chance de laisser leur propre personnalité musicale prendre le dessus au bout du compte.David

DREAMLAND       Eye For An Eye
Dockyard 1 (sortie: 29 janvier 2007)

C’est leur deuxième album, le premier étant sorti en 2005 (Future’s Calling) sur le même label. Leur Heavy Metal mélodique est typique des formations suédoises, très carré et bien ficelé. Ces jeunes iront loin si le monde du Métal leur fait confiance. Donc, un groupe à suivre de près…Jean-Luc

IMPIOUS       Holy Murder Masquerade
Metal Blade Records (sortie: 29 janvier 2007)

Avant de nous intéresser au contenu musical, jetons un coup d'œil au livret qui accompagne le CD. C'est une BD où les dialogues sont en fait les paroles des morceaux. Holy Murder Masquerade est donc un concept album qui, sans vouloir vous en dévoiler la fin évidemment, relate les pérégrinations d'un serial-killer. On s'en doute, IMPIOUS ne va dès lors pas nous faire du Hard FM mais du bon gros Thrash avec toutes ses composantes habituelles: rapide la plupart du temps mais également lourd parfois comme sur Dark Closure, pour créer des ambiances qui vont coller au déroulement de l'histoire. Il ne reste plus qu'à vous plonger simultanément dans sa lecture et son écoute, l'expérience est originale.Laurent

KHALLICE       The Journey
Magna Carta (sortie: 29 janvier 2007)

Encore un groupe fortement influencé par DREAM THEATER, notamment pour les passages techniques qui émaillent les morceaux. Justement trop techniques et pas assez accrocheurs au niveau mélodique, comme souvent dans ce style. Mais les musiciens sont bons, il faut juste travailler plus les compositions pour qu’à l’issue de l’écoute d’un titre, il reste quelque chose d’autre en tête que des prouesses de musicos.David