BONESHAKER       Boneshaker
Autoproduction (sortie: 2 avril 2007)

Issu de différentes formations françaises de Punk, Rock et Heavy Metal, BONESHAKER est en fait la réunion de ce genre de gars qui aiment le Rock 'n Roll et qui le démontrent parfaitement. Alors éclatons-nous avec quatre de leurs compos et trois reprises.
Et ça dépote sévère sans préchauffage avec Ride Me In Hell, où le timbre de Chris, le chanteur, fait immédiatement penser à la voix de Bon Scott et comme ils ont commencé leur carrière en jouant la musique de AC/DC (comme des millions de groupes)… eh bien… mais tout est plus furieux ici. Ça ne fait pas l'ombre d'un doute, leur Hard Rock entraînant fait son effet et si vous ne me croyez pas, demandez donc à la fille ravie qu'on entend sur In And Out (mais ça n'est peut-être pas pour cette seule raison).
Et quid des reprises ? Eh bien… des choix intéressants avec Shot Down In Flames, Sin City et High Voltage, de… AC/DC et… période Bon Scott bien sûr ! Fermez les yeux, on s'y croirait !
Dernier truc important: leur quatrième propre morceau s'intitule We Love It Wild, moi aussi !...Laurent

OMNIUM GATHERUM       Stuck Here On Snakes Way
Candlelight Records (sortie: 2 avril 2007)

De nombreux groupes nordiques ont su évoluer d'excellente façon, après avoir débuté comme tout le monde dans un Death Metal pur et dur. Dans ce domaine, les finlandais de OMNIUM GATHERUM ont déjà pris quelques longueurs d'avance sur la concurrence car leur musique va bien au-delà du Death Metal mélodique de base. Le changement de chanteur et de label, comme sur chacun de leurs trois albums d'ailleurs, ne semble pas altérer la qualité des compos, où différents styles se mêlent mais avec l'ensemble restant parfaitement cohérent. La grande maîtrise des musiciens s'exprime par des passages Heavy Metal sur Bastard-O, des claviers parfois "psychédéliques", des riffs un peu hors norme sur Spiritual ou le très atmosphérique Just Signs. Mais attention, la puissance est bien au rendez-vous et la plupart des morceaux remuent comme il se doit. OMNIUM GATHERUM sort vraiment du lot et s'ils continuent dans cette voie, on pourra bientôt dire que c'est la grande classe.Laurent

PANTHEON I       The Wanderer And His Shadow
Candlelight Records (sortie: 2 avril 2007)

Alors que The Wanderer And His Shadow débute comme du Black Metal classique, on doit vite se rendre compte (au bout de 57 secondes) que l'on a affaire à un sérieux client ici. Eh oui, la présence d'un violon et d'un violoncelle est assez rare dans ce genre de formations et nous avons ainsi droit à des moments véritablement mélancoliques sur Where Angels Burn ou My Curse. Mais le reste des morceaux saura aussi satisfaire tous les amateurs de technique instrumentale mise au service de compositions épiques comme sur la plage titulaire de l'album, ou d'éléments Folk (Coming To An End). Mais rassurez-vous: vous aurez également votre dose de brutalité tout au long de cette œuvre captivante, qui se termine d'ailleurs à fond la caisse. Comme quoi, ça reste dans les gènes, même si en général les norvégiens ont pris la bonne habitude depuis quelques temps de nous sortir des bijoux comme ce deuxième album de PANTHEON I, incontestablement très réussi.Laurent

POISON THE WELL       Versions
Ferret Music (sortie: 2 avril 2007)

Attention: on sort des sphères habituelles avec POISON THE WELL car si les américains sont allés enregistrer en Suède, ils n'en font pas pour autant du Death Metal mélodique (quand même pas tous, non plus !). C'est une musique complexe qui nous est offerte car les morceaux sont très variés, passant d'un Rock "ambiant" sur Slow Good Morning ou Riverside (avec des cuivres) à des intonations de guitares dans la tradition du Rock Garage sur Naive Monarch, tout en gardant une hargne latente, même sur les passages les plus lents. Issu d'une certaine scène "noisy" qui tend à se renouveler aux Etats-Unis, voilà assurément un groupe de qualité qui mérite que l'on s'y attarde pour bien assimiler sa musique, et ce ne sera qu'au prix de plusieurs écoutes successives. Les vrais métalleux seront sans doute déçus mais faut bien être éclectique de temps en temps !...Laurent

MASS HYSTERIA       Une somme de details
At(h)ome (sortie: 10 avril 2007)

Après deux albums un peu orientés Pop-Rock, c'est une bonne nouvelle que de voir MASS HYSTERIA opérer un "retour aux sources" avec cette vraie bombe. Et il n'y a plus d'expérimentations "exotiques" comme sur Contraddiction (1999); ici tout est direct, intense et revendicatif. Chaque morceau fait mouche, plus dévastateur que jamais, avec des textes sombres mais optimistes à la fois et qui vous perforent le cerveau. Rien à jeter, c'est sûr. Encore sous le choc de cette déferlante jouissive et juste après Une joie kamikaze, le morceau le plus carton, Une somme de détails se termine sur un hommage à Micka (Briller pour toi), le bassiste du groupe DOLLY qui est décédé dans un accident de voiture en mai 2005. Manu Monet, chanteuse de cette formation (qui a aussi participé à l'album éponyme de APOCALYPTICA la même année), se joint à Mouss pour un duo touchant.
Comme lorsqu'ils ont créé la sensation il y a dix ans avec leur premier disque (Le bien être et la paix), l'énergie est toujours au rendez-vous, la surprise en moins. Et pour les sceptiques, allez donc les applaudir sur scène où ils vous convaincront définitivement, dans la moiteur d'une chaude ambiance festive, croyez-moi. Et là… tu respectes !...Laurent

MITHRAS       Behind The Shadow Lie Madness
Candlelight Records (sortie: 16 avril 2007)

Ne cherchez pas ici de riffs basiques car la musique de MITHRAS est complexe, certes, mais pas inabordable comme chez certains (et nous n'aurons pas le courage de les nommer). Quatre ans après leur précédent opus, ce duo anglais, à la base, nous propose toujours un Death Metal original où les soli omniprésents, dignes de tout guitar-hero qui se respecte, s'intègrent à merveille dans ce concept si particulier. C'est une invitation à un voyage au cœur d'un univers bien étrange qui vous est faite ici, alors ne ratez surtout pas l'occasion...Laurent

SHINING       V - Halmstad
Osmose Productions (sortie: 16 avril 2007)

Ce qu'il y a de bien avec SHINING, c'est que leurs albums sont numérotés alors on sait immédiatement où on en est. V - Halmstad est ainsi le cinquième opus et on peut dire que ça ne s'arrange pas tellement pour Kvarforth, esprit torturé et géniteur de ce projet. On connaissait ses penchants dépressifs et suicidaires, qu'il retranscrit parfaitement dans sa musique, et c'est encore un mal-être qui transpire tout au long de cette nouvelle œuvre emplie de désespoir, quelque peu tempérée par des envolées de Black Metal épique.
Si vous voulez les rejoindre dans cette expérience traumatisante, prenez vos précautions. On vous aura prévenus…Laurent

AFTER FOREVER       After Forever
Nuclear Blast (sortie: 20 avril 2007)

Les envolées lyriques de Floor Jansen sont plus contenues, moins démonstratives et encore mieux maîtrisées que par le passé, avec par moments un chant un peu plus agressif aussi, servi par des arrangements musicaux somptueux. Quelques invités de marque à signaler, dont la mère Doro sur Who I Am (si c'est une devinette, c'était facile, on a tout de suite trouvé la réponse grâce au charmant accent de notre teutonne favorite). Même pas un morceau un peu faiblard à jeter dans cet album, AFTER FOREVER vient d'entrer dans la cour des très grands.
Tout simplement majestueux.Laurent

DARK TRANQUILLITY       Fiction
Century Media (sortie: 23 avril 2007)

Question (mais il n'y a rien à gagner): qui sont les précurseurs dans leur genre musical et ont influencé bon nombre de formations à travers le monde, trahies par le style si caractéristique de cette école suédoise ? Réponse: DARK TRANQUILLITY (je sais que vous avez regardé le titre de cette chronique en premier !). Alors ils peuvent, à ce stade de leur carrière, se permettre d'actualiser subtilement leur musique, tout en utilisant également différents éléments du passé, comme du piano ou du chant clair sur Misery's Crown. Et Fiction clôture avec du chant féminin sur The Mundane And The Magic, en la personne de Nell Sigland de THEATRE OF TRAGEDY. C'est donc un album varié mais pas une révolution totale, alors personne ne s'en plaindra...Laurent

SIX FEET UNDER       Commandment
Metal Blade Records (sortie: 23 avril 2007)

Amis de la poésie et du bon goût, bonsoir ! Eh oui, avec des titres tels que Zombie Executioner, Bled To Death ou Resurrection Of The Rotten, on est tout de suite dans le bain (de sang) avec un Chris Barnes restant fidèle à ses inspirations gore et une nouvelle fois derrière les manettes, pour une production bien supérieure à celle de 13, sorti en 2005. Malheureusement, pas trop d'évolution côté musical mais le groove caractéristique de SIX FEET UNDER vous fera irrésistiblement taper du pied, comme d'habitude, tout au long de ce Commandment.Laurent

THE LADDER       Sacred
Escape Music (sortie: 23 avril 2007)

Très bon album de Hard FM anglais avec trois musiciens qui nous viennent du groupe mythique FM, dont Steve Overland qui s’occupe du chant. Ce disque est destiné aux fans de FOREIGNER.Jean-Luc

DIMMU BORGIR       In Sorte Diaboli
Nuclear Blast (sortie: 27 avril 2007)

Les puristes, c'est à dire les fans de "true Black", vont encore crier au scandale mais cela fait maintenant longtemps que DIMMU BORGIR évolue dans la division supérieure. Et vu la richesse et la diversité des compos de ce nouveau disque, il serait désormais inconcevable de vouloir cantonner le groupe à cette seule scène Black Metal.
Les puristes, c'est à dire les fans de "true Black", vont hurler encore plus fort !...Laurent

MAZE OF TORMENT       Hidden Cruelty
Black Lodge (sortie: 27 avril 2007)

Tout musicien est forcément influencé, inconsciemment ou pas, par ce qu'il peut écouter chez d'autres confrères. Mais là, MAZE OF TORMENT semble vouer un culte particulier aux maîtres que sont SLAYER. Evidemment, il y a pire comme référence mais alors, soit Hidden Cruelty est un hommage non dissimulé, soit c'est du plagiat intégral ! Et pour vous en convaincre, écoutez donc les premiers accords de Dead Run. Alors, ça ne vous rappelle pas quelque chose ?...Laurent

SERENITY       Words Untold & Dreams Unlived
Massacre Records (sortie: 30 avril 2007)

SERENITY est un quintet allemand qui vogue sur les flots du Metal Prog'. Créé en 2001, le groupe a connu plusieurs changements de personnel avant de se stabiliser près de trois années plus tard.
Euh… j'ai bien dit "allemand", non ? Bon, même si l'album ouvre sur quelque chose de vaguement égyptien, un peu comme la bande originale du "Retour des momies de l'enfer" ou ce genre de truc, Worlds Untold… sonne vraiment "Métal Prog' du Grand Nord". OK, il y a bien quelques touches de Power de temps en temps (Engraved Within, Dead Man Walking) et même quelques voix Death posées discrètement ça et là ! OK, les parties "symphoniques" sur Circle Of My 2nd Life ont un petit goût du ANGRA des premiers jours ! Mais bon…
Le timbre et le chant de Georg Neuhauser rappellent vraiment beaucoup Tony Kakko de SONATA ARCTICA, et même la musique, en fait… alors que dire de cet album sinon que c'est encore une brique supplémentaire dans le mur du Metal Prog' européen. Ca sonne bien, les musiciens et le chanteur sont parfaitement en place, mais pendant plus de 45 minutes, on reste là à attendre qu'il se passe quelque chose et rien, aucune surprise.
OK, c'est un premier album: les gars, il vous reste maintenant à prouver que vous pouvez naviguer sur le haut de la vague, faute de quoi  vous avez toutes les chances de vous noyer dans l'océan des groupes de Metal Prog' juste "corrects".David