JOURNEY       Revelation
Frontiers Records (sortie: 6 juin 2008)

Un album qui porte bien son titre, c’est du très grand JOURNEY avec un Neal Schon qui est toujours aussi fabuleux avec son instrument, la guitare pour ceux qui ne le savent pas. Il nous intercale toujours des superbes ballades comme celle-là: Turn Down The World. Ah, j’allais oublier, ce n’est pas Steve Perry qui est de retour mais le nouveau chanteur philippin Arnel Pineda et j’espère qu’il va y rester le plus longtemps possible, tant leurs voix se ressemblent.Jean-Luc

AMBERIAN DAWN       River Of Tuoni
Ascendance Records (sortie: 16 juin 2008)

Ils sont finlandais, ils font du Métal symphonique, ils ont une chanteuse lyrique, ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sentent bon le sable chaud… Je pense que vous avez déjà compris alors je ne vais pas citer leur influence majeure. Ils essaient pourtant de se démarquer mais avec ces rythmiques caractéristiques… Mais c'est pas grave, c'est bien foutu et comme j'aime beaucoup NIGHTWISH… Oups ! Ça m'a échappé !...Laurent

SOCIAL PLAGUE       A Kind Of Oppression
Inner Quest (sortie: 16 juin 2008)

SOCIAL PLAGUE a été mis sur pied par l'ancien chanteur de GERBE OF LIFE Mickaël Alarcon (qui est maintenant à la batterie !) et le guitariste Guillaume Zeller. Ils ont ensuite recruté le bassiste Boris Helfer et le vocaliste de NOCTURNAL FEARS, Anton Jovanovic. Mais le style de SOCIAL PLAGUE n'a rien à voir avec le groupe Indus' de ce dernier et comme chaque morceau dure moins de deux minutes, je pense qu'on peut raisonnablement définir leur musique comme étant du Grind. Mais j'aurais aussi bien pu dire du Hardcore ou du Punk Rock furieux. Ouais, pas le temps de faire une pause ici, les morceaux vont droit à l'essentiel. C'est féroce et ultra rapide mais la production est suffisamment claire pour apprécier le travail de chaque musicien. C'est vrai, il y a quand même une paire de passages plus lents, notamment sur Sentence Of Life, avec des vocaux narratifs qui me rappellent quelque chose (tiens, tiens). Malgré trois titres bonus qui sont en fait des versions de répétes (et donc dispensables), le résultat avec cet album rageur est que les dix autres chansons de A Kind Of Oppression passent à la vitesse de la lumière, même si le propos semble très sombre (astuce !), illustré d'ailleurs sur la pochette arrière par une photo assez dérangeante de prisonniers se faisant abattre par un peloton d'exécution. L'autre gros problème est que Anton est supporteur du LOSC mais on s'éloigne du sujet là…
Alors je terminerai en reprenant les paroles du titre A Kind Of Oppression: "They've got the money, they've got the power, they give the order, and you must obey…". Un constat pessimiste mais aussi réaliste ?...Laurent

PILGRIMZ       Boar Riders
I Scream Records (sortie: 27 juin 2008)

PILGRIMZ ? Quel nom bizarre ! I Scream Records ? C'est un label spécialisé dans le Punk Rock. Et quelle pochette étonnante ! Est-ce que j'écoute ce truc ?... Soudain, Jiminy Cricket me dit: "Mets ce CD dans ton lecteur, crétin !". D'accord, allons-y…
Et voilà comment j'ai failli passer à côté d'une tuerie ! Boar Riders est le premier méfait de cette nouvelle sensation venue du Danemark et leur Hardcore arrache ! Mais vous ne pouvez pas restreindre leur musique au seul Hardcore car on ressent pas mal d'influences différentes: le Thrash sur Jimmy's Castle ou Paramount, le Rock n' Roll sur Shake-A-Feather, le Hard Rock sur Boar Riders... etc. Il y a également beaucoup de passages lents mais rendus bien hargneux grâce à la prestation particulièrement variée du chanteur Max Vegas. Et comme les musiciens changent de rythme sans prévenir sur tous les morceaux, ça bastonne la plupart du temps ! C'est sûr, impossible de se lasser ! Et je ne peux pas passer sous silence le genre de riff bien lourd que j'adore et la basse vrombissante qui démarre Prima Donnie. L'essence même du Métal !...Laurent