BLOODLIGHTS       Bloodlights
Mate In Germany (sortie: 16 novembre 2007)

Sortis de nulle part, Norvège, avec à peine quelques infos (il faut me fignoler ça, les gars du bureau de promo), BLOODLIGHTS est la nouvelle créature de l’ex-GLUECIFER Captain Poon après la séparation de son groupe en 2005. Avec une bande de potes sortis de nulle part aussi (euh, trois potes seulement: c’est pas du Métal médiéval avec cornemuses et tout le tralala !), Captain Poon nous sort ce premier album qu’on pourrait qualifier de "Post-Punk Melodic Hard ’n Roll" (comment vous la trouvez, celle-là ? Faut pas que je vous la traduise, non plus ?). Oh, est-ce que je vous ai dit que c’était vraiment bon, aussi ?
Débordant d’un Rock ’n Roll brut de décoffrage, énergique et direct, avec de bonnes grattes bien rentre-dedans et des refrains accrocheurs, cette galette de 12 titres devrait ravir les fans des WILDHEARTS, des FOO FIGHTERS et ce genre de truc. Mais attention, ne réduisez pas BLOODLIGHTS à une simple nouvelle copie de X ou Y car ces gars ont leur propre personnalité. A mon avis, la référence la plus appropriée pour l’univers musical de BLOODLIGHTS serait les américains de RUTH RUTH (Laughing Gallery, un truc que j’avais vraiment apprécié il y a un bout de temps: 1995), car le chant de Captain Poon rappelle parfois celui de Chris Kennedy. Mais là, le son est plutôt différent, alors…
Bon, on va pas discutailler plus longtemps ! Contentez-vous d’aller acheter Bloodlights… si vous arrivez à le trouver: ça me paraît être seulement la troisième sortie du petit label Mate In Germany, dont je n’avais jamais entendu parler avant. Ces gens-là ont sacrément bon goût et j’ai hâte de voir ce qu’ils vont nous sortir après.David