MAEDER       Maeder
Locomotive Records (sortie: 28 septembre 2007)

- Un groupe de rock + l'Australie + des frères + un nouvel album en 2007… euh, voyons, tu ne veux quand même pas dire… ?
- Non, je ne veux pas dire ! On parle des frères Maeder, Nic et Sebastian. Avec leurs acolytes Kit Riley à la basse et Travis Dragani à la batterie, ils arrivent chez nous sous le nom de… MAEDER avec un premier album On pourrait dire qu'ils manquent vraiment d'imagination et craindre que… et de fait, il faut admettre que les premiers accords de guitare de Never Last nous font craindre que nous nous trouvions en présence d'une nouvelle resucée du groupe des frères Young. Hé, attendez un peu: ça n'est pas aussi simple.
MAEDER nous propose un mélange intelligent de rock australien classique et de chant mélodique, et l'ensemble donne des morceaux accrocheurs avec un son bien gras garanti d'origine. La voix de Nic Maeder est plus mélodieuse que celle de Bon Scott ou Angry Anderson, mais assez éraillée pour nous rappeler que c'est bien du Hard rock. On pourrait dire que le tout sonne un peu comme AC/DC qui jouerait du GOTTHARD (et les deux frères ont passé une partie de leur vie en Suisse)… bon, peut-être bien, mais ça reste assurément très agréable à écouter.
MAEDER n'est pas le genre de groupe qui va bouleverser le paysage Métal de fond en comble, pourtant ce serait vraiment dommage de passer à côté de cet album et se priver ainsi du plaisir d'écouter ces douze morceaux sous le prétexte que le collier n'est fait que de perles au lieu de diamants.David